Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 18:28

                        <<< • • La décentralisation culturelle à Lens • •  >>>

                         <<<<<< • • • • •  °°°°°°  © CJB   °°°°°° • • • • • >>>>>>>

 

Tous a lens.jpg Louvre-lens-musee1.jpg Extérieur du musée

 

Le musée Le Louvre-Lens a été inauguré le 4 décembre 2012 et ouvert au public dès le 12 décembre, avec des œuvres qu proviennent pour l’essentiel des réserves parisiennes du Louvre. C’est l’aboutissement d’un projet lancé en 2003 par le ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon et le président du Musée du Louvre Henri Loyrette. Ce musée n'a pas de collections personnelles; c'est celui de Paris qui met à sa disposition une partie de ses collections pour des durées limitées dans le temps.

 

Le musée de Lens, vaste ensemble de 28.000 m2, à l’architecture avant-gardiste de verre et d'aluminium poli, conçu par les japonais de l'agence Sanaa, a été construit sur un ancien carreau de mine de la ville de Lens dans le Pas-de-Calais, une ville assez pauvre surtout connue pour son club de foot. Cette démarche, qui rappelle celle de la fondation Guggenheim de Bilbao en Espagne, exemple de décentralisation autant que réponse à la fin de l'industrie minière.

 

Pour cette première exposition, plus de deux cents œuvres ont été exposées dans la grande nef, la Galerie du Temps, pour une durée de cinq années. Elles ont pour thème commun de refléter l'évolution de l'art occidental, des œuvres primitives de Sumer ou des arts de l'Égypte pharaonique jusqu'au "clou" de cette collection, le Delacroix de La Liberté guidant le peuple. Marque originale, des toiles de la même époque se côtoient comme Monsieur Bertin d'Ingres datant de 1832, à côté d'un portrait d'un roi de la dynastie Gadjare Fath Ali Shaj d'un iranien du début du XIXe siècle, Mehr Ali.

 

Pour attirer le public et devenir encore plus attractif, Il est prévu de renouveler quelque 20% des œuvres chaque année offrant ainsi un nouveau parcours à découvrir. Pour l'instant, l'exposition est centrée sur la Renaissance, permettant une ouverture sur toutes les formes d'art de cette époque : peintures, sculptures, objets d’art, dessins, antiques... permettant de se faire une idée sur le foisonnement, l'éclectisme d'une époque.

 

Louvre lens salles.jpg Louvre-lens collections.jpg Intérieur du musée

Zoom sur l'ensemble 

- La Grande Galerie : exposera pour 5 ans dans le musée du Louvre-Lens des œuvres d'art du Louvre parisien dans une présentation chronologique : 120 mètres de long, de la naissance de l'écriture vers 3 500 avant Jésus-Christ jusqu'au milieu du 19ème siècle, toutes les civilisations et techniques seront représentées, s'organisant en trois grandes périodes : 70 œuvres pour l'Antiquité, 45 œuvres pour le Moyen Âge et 90 œuvres pour les Temps modernes.

 

- Le pavillon de verre : il présente chaque année un nouveau thème complétant l'exposition de la Grande galerie. Pour les cinq prochaines années, il propose « une histoire du temps » en complément du parcours chronologique de la Galerie du Temps, avec comme thème la perception du temps.

 

- La galerie des expositions temporaires : Renaissance Révolutions dans les arts en Europe entre 1400 et 1530.
Cette exposition présente ce moment de mutation intellectuelle et artistique alors unique en Europe. Plus de 250 œuvres (peintures, sculptures, gravures, objets d'art, etc.) seront exposées dans un parcours suivant des domaines porteurs de la Renaissance.

Les projets innovants

La collaboration avec des institutionnels a permis de concevoir trois projets technologiques particulièrement intéressants :
- la gestuelle 3D : dispositif permettant d'être intégré dans les collections du musée, de prendre possession des œuvres pour les examiner en trois dimensions;


- le geste dans l’air : prototype d’un Smartphone Androïd utilisant la complémentarité des solutions 2D et 3D et qui devient ainsi une télécommande gestuelle pour naviguer à sa guise dans les collections du musée, de les visionner, de les partager avec les autres et de prendre son temps pour les étudier;


- la tablette 3D : une tablette tactile, associée à une diffusion du son et des vibrations, pour saisir une œuvre comme un objet commun, pour la manipuler à son rythme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jacques Frachet culture
  • : Articles sur des thèmes littéraires et historiques
  • Contact

Recherche

Liens