Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 06:03

 


« Lucien Febvre est un véritable "prince de l'histoire". » Fernand Braudel

Même s'il est peu connu du grand public, Lucien Febvre (1878-1956) compte parmi les plus grands historiens du XXe siècle. Son actualité pourrait fort bien se résumer dans cette citation : « L'Histoire est seule capable... dans un monde en état d'instabilité définitive, de vivre avec d'autres réflexes que ceux de la peur".. »

Dès le début des années 1920, il rêve d'éditer une revue novatrice qui envisage l'histoire comme une discipline au cœur de l'évolution de la condition humaine, loin de la vision statique de l'histoire qui était celle de ses contemporains.

 

       
          Lucien Febvre : Vivre l'Histoire et Face à l'Histoire

 

Sa vision de l'Histoire repose sur deux critères essentiels : elle doit s'étendre aux sciences sociales et refuser tout rapport de causalité. Il va les mettre en pratique avec Marc Bloch qui fondent en 1929 Les Annales d'histoire économique et sociale, embryon d'une école historique d'où naîtront par exemple histoire de l'alimentation, de la mort, de l'amour…

 

            



Dans cette logique, il s'est opposé au mouvement historique précédent, basé sur la prééminence du document et de l'objectivité dans le travail de l'historien, alors que lui voulait établir des liens entre géographes, économistes, sociologues et historiens. 

 

 

 

Par cela aussi, il s'est largement différencié de Jules Michelet, même si on a pu leur trouver une certaine sensibilité commune et s'il a écrit une fort belle biographie de Michelet

 

          
Sa correspondance avec Marc Bloch et Henri Berr

 

Il deviendra titulaire de la chaire d'histoire de la civilisation moderne au Collège de France de 1933 à 1949), concepteur d'une grande œuvre, L'Encyclopédie française composée de onze volumes publiés entre 1934 et 1940. Si son œuvre est importante, elle est multiple, comportant livres, articles, comptes rendus de lecture, correspondance...





Outre son encyclopédie, il a écrit des ouvrages importants sur la Franche-Comté, un ouvrage central dans l'évolution de la conception de l'Histoire, Philippe II et la Franche-Comté, terre de ses ancêtre ainsi que sur L'histoire religieuse au XVIe siècle.

 

                 

 

Philippe II et la Franche-Comté est très représentatif des idées de Lucien Febvre. Son sous-titre est à cet égard fort révélateur et montre bien l'interconnexion entre les disciplines : Étude d'histoire politique, religieuse et sociale. La réédition parue chez Perrin en 2009 inclut d'ailleurs une préface d'Emmanuel Le Roy Ladurie, l'un des principaux animateur des Annales.

Il aborde ainsi aussi bien la géographie comtoise, les pratiques marchandes, les rapports contre les pouvoirs et la psychologie collective de l'époque. La génération suivante, en particulier Fernand Braudel, Emmanuel Le Roy Ladurie et Pierre Goubert, prendra volontiers modèle sur cet ouvrage.

 

     

 

Homme visionnaire et d'une prodigieuse érudition qui, dans le livre "Lucien Febvre, Vivre l'histoire" nous donne des commentaires éclairants d'œuvres d'historiens comme par exemple Camille Jullian, Fernand Braudel, Henri Pirenne, Marc Bloch, Arnold Toynbee... Homme multiple dont l'écrivain Léon Werth, son voisin de Saint-Amour, écrivait : « Je l'ai vu extraire de vieilles pierres, la vie. »

 

Note sur l’historiographie

L'historiographie a pour objectif d'explorer les conceptions de l'histoire et les pratiques des historiens : comment et avec quels outils ils interrogent le passé, et dans quels buts. En faire le bilan, c’est indiquer comment elle s’est peu à peu constituée et présenter l'histoire telle qu'elle se pratique aujourd'hui à la lumière de son évolution. Car l’histoire se renouvelle et la façon de l’aborder est fortement liée à "l’ici et maintenant" et conditionne le renouvellement des approches.

L’historiographie, cette forme "d’histoire dans l’histoire", représente une démarche particulièrement importante dans une époque comme la nôtre, qui interroge le passé et la mémoire, éclairant un rapport parfois douloureux aussi bien au passé que souvent au présent.

 

   Marc Bloch et Lucien Febvre



En ce sens, le rôle joué par le courant des Annales et ses deux fondateurs Lucien Febvre et Marc Bloch, a été déterminant dans l'historiographie et la manière de concevoir l'histoire. Remettant en cause l'approche de l'école méthodique [1] de Lavisse et Seignobos, trop centrée sur les techniques d'’étude des textes, ils vont modifier en profondeur la vision qu'on pouvait avoir alors de l'histoire.

Le courant des Annales s’est d’abord intéressé aux évolutions socio-économiques puis avec Fernand Braudel à la dimension sociologique, base de ce qu’il a appelé "l’économie-monde". Le rôle du témoignage n’est plus central et devient un outil puisé dans n'importe quel domaine de la connaissance.
 

Dans l’esprit de Braudel, des historiens comme Emmanuel Le Roy Ladurie ou [2] Pierre Goubert vont choisir la « longue durée » plutôt que le temps court de l'histoire événementielle, passant par une relecture critique des sources sous l’impulsion d’hommes comme Georges Duby. [3] Avec Pierre Nora et Jacques Le Goff en particulier, le champ de la recherche s’étendra peu à peu à l’étude des mentalités.
Cette extension de l’historiographie implique alors une orientation vraiment pluridisciplinaire.

 

           

 

Notes et références
[1] Mouvement au rayonnement considérable qui reçut le soutien des grands historiens de l'époque tels que  Duruy, Taine, Fustel de Coulanges, Renan ou Jules Michelet.
[2] Voir notamment Montaillou village occitan ou Le siècle des Platter.
[3] Voir notamment Le dimanche de Bouvines ou Guillaume Le Maréchal

Voir aussi
* Mon fichier sur la présentation de Lucien Febvre --
* Lucien Febvre  
Penser et vivre l’honneur -- Georges Duby, Sur les traces de nos peurs --
,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
<< Christian Broussas, Febvre II, 13/08/2021 © • cjb • © >>
,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Partager cet article
Repost0

commentaires