Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 22:06

Le mot Ballade désigne, au sens classique, un poème médiéval à forme fixe composé de trois couplets et d'un quatrain ou demi-strophe (appelée envoi), chacun des couplets se terminant par un vers refrain, reliquat de la forme chantée des origines. Les strophes ont le plus souvent huit ou dix vers développant des thèmes très variés. Les exemples les plus importants se trouvent chez Guillaume de Machaut et Eustache Deschamps (fin XIVe siècle), Christine de Pisan et François Villon (début et milieu du XVe siècle) puis au XVIchez Clément Marot mais la Pléiade va plutôt privilégier l’ode et le sonnet.

Au Moyen Âge, la ballade associe un texte à forme fixe et une musique spécifique. Par exemple, pour Guillaume de Machaut (1300-1377), il existe une partition musicale pour 42 ballades sur les quelque 235 qu’il a écrites. Elle évoluera vers des formes diversifiées au contenu romantique puis vers la chanson au rythme lent et mélodieux.

La structure de la ballade classique est basée sur trois huitains suivie par deux vers dont le dernier reprend le premier vers de la ballade. Elle est complétée par un refrain nommé envoi qui se présente sous forme d’un quatrain.
Soit au total 34 vers.

Les rimes sont de type ab ab ba ba ca et ac ac pour l’envoi, soit trois rimes différentes, avec un vers qui revient à la fin de chacune des quatre strophes. Autrement dit, les rimes sont, pour chaque huitain, deux rimes croisées, une simple, l’autre inversée.

Comme un exemple vaut mieux que toute théorie, en voilà un de mon cru qui reprend la plupart de ces principes :
        Ballade exotique
Oh oui, j’ai pas mal bourlingué 
Sur les continents, en Afrique,
Égaré dans le Ténéré
Et même jusqu’en Amérique,  
Là où il y a plein de fric,
Où je suis très vite passé,
Béat devant des sites uniques
Que par-dessus tout j’ai aimés.
Tout au long de ma pauvre vie  

Oh oui, j’ai pas mal bourlingué !


Oh, que j’ai pu en côtoyer
Des gens plus ou moins sympathiques,   
Des jeunes, des vieux, des paumés,
Des rigolos vraiment uniques,
Et même des types très chiques
Qui vous offrent leur amitié
Sans jamais un brin de critique
Et j’allais hiver comme été
Tout seul ou avec des amis,  

Oh oui, j’ai pas mal bourlingué !


J’en ai traversé des contrées,
Sillonnant le golfe persique  
Dans tous les pays pétroliers
Jusqu’au désert arabique,
J’ai vu des filles magnifiques
Au corps si joliment sculpté,  
Dans des pays asiatiques
Aux douces lumières diaprées
Qui ont un goût de paradis.

Oh oui, j’ai pas mal bourlingué !
 

Du Belley, après l’Italie
Revint dans son petit Liré,
sans véritable nostalgie…

Oh oui, j’ai pas mal bourlingué !

 


   << Christian Broussas - Ballade - 28/01/2018 • © cjb © >>

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Jacques Frachet culture
  • : Articles sur des thèmes littéraires et historiques
  • Contact

Recherche

Liens